1. Démarrage

1.1. Installation
1.2. Concepts architecturaux de base
1.3. Création d'une base de données
1.4. Accéder à une base

1.1. Installation

Bien sûr, avant de pouvoir utiliser PostgreSQL™, vous devez l'installer. Il est possible que PostgreSQL™ soit déjà installé dans votre environnement, soit parce qu'il est inclus dans votre distribution, soit parce que votre administrateur système s'en est chargé. Dans ce cas, vous devriez obtenir les informations nécessaires pour accéder à PostgreSQL™ dans la documentation de votre distribution ou de la part de votre administrateur.

Si vous n'êtes pas sûr que PostgreSQL™ soit déjà disponible ou que vous puissiez l'utiliser pour vos tests, vous avez la possibilité de l'installer vous-même. Le faire n'est pas difficile et peut être un bon exercice. PostgreSQL™ peut être installé par n'importe quel utilisateur sans droit particulier, aucun accès super-utilisateur (root) n'est requis.

Si vous installez PostgreSQL™ vous-même, référez-vous au Chapitre 14, Procédure d'installation pour les instructions sur l'installation, puis revenez à ce guide quand l'installation est terminée. Nous vous conseillons de suivre attentivement la section sur la configuration des variables d'environnement appropriées.

Si votre administrateur n'a pas fait une installation par défaut, vous pouvez avoir à effectuer un paramétrage supplémentaire. Par exemple, si le serveur de bases de données est une machine distante, vous aurez besoin de configurer la variable d'environnement PGHOST avec le nom du serveur de bases de données. Il sera aussi peut-être nécessaire de configurer la variable d'environnement PGPORT. La démarche est la suivante : si vous essayez de démarrer un programme et qu'il se plaint de ne pas pouvoir se connecter à la base de données, vous devez consulter votre administrateur ou, si c'est vous, la documentation pour être sûr que votre environnement est correctement paramétré. Si vous n'avez pas compris le paragraphe précédent, lisez donc la prochaine section.